S.N.T.P.C.T.
Adhérent à Euro-MEI - Bruxelles
10 rue de Trétaigne 75018 Paris
Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de
la  Production  Cinématographique  et de  Télévision
Tél. 01 42 55 82 66
Télécopie 01 42 52 56 26


Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr
Syndicat professionnel fondé en 1937
– déclaré sous le N° 7564 –
Actions 2007 ()

Réunion de la Commission mixte de négociation de la Production cinématographique du 9 mars 2007

Les mouvements de grève ont fissuré le front patronal, mais au-delà ?

À l’exception du fait que l’ensemble des syndicats de producteurs ont affirmé qu’ils se prononçaient pour l’existence de la Convention collective de la Production cinématographique (ce qui est un point qui n’était pas acquis jusqu’à ce jour),

Si nous avons obtenu une prise de position par communiqué de presse de l’UPF, - laquelle, rappelons le au départ, proposait une baisse des grilles de salaires minima de 25 % - communiqué précisant que :

« Dans un souci d’apaisement, et de solidarité avec les techniciens et ouvriers de la production cinématographique, acteurs déterminants du haut niveau de la production française, l’UPF entend :

L’UPF  appelle les partenaires sociaux à se rapprocher pour prendre en compte les films les plus fragiles afin de garantir l’abondance et la diversité de l’offre de films en France. Des formules dérogatoires pourraient être envisagées à cet effet, sous l’égide du CNC. »,

La négociation piétine et nous sommes très loin d’un Accord de modification partielle de la Convention sur nos revendications garantissant :

Pour ce qui concerne la Chambre Syndicale CSPF (seule signataire de la Convention collective et de ses barèmes de salaires), elle maintient ses propositions de diminution des salaires de base horaires de 5 à 22 %, tout en proposant - sur la base de ces salaires horaires abattus - pour les contrats d’une durée supérieure ou égale à deux semaines, un barème forfaitaire garanti, base 48 heures.

La représentante de l’Association des Producteurs Indépendants a indiqué que les membres de l’API appliquent et respectent la Convention Collective et ses grilles de salaires mais, que présentement, l’API n’adhérera pas à la Convention collective et à ses grilles et qu’elle attend de voir l’évolution de la négociation.

Le SPI, Syndicat des producteurs Indépendants, se retire de la proposition commune mais refuse de ratifier les grilles de salaires minima actuelles.

L’AFPF comprend les ouvriers et techniciens, mais considère qu’elle ne peut satisfaire leurs revendications.
Les représentants du Syndicat des Producteurs de Films publicitaires n’ont rien dit.

Si les syndicats de producteurs sont inquiets, vu la détermination des ouvriers et techniciens, et la très large participation aux mouvements de grève, ils restent à des degrés différents peut-être, unis dans leur volonté d’obtenir un accord abaissant les conditions salariales existant dans la Convention collective,
Soit en obtenant un abaissement des salaires minima garantis,
Soit un abaissement des pourcentages des diverses majorations,
Soit un abaissement combinant les deux chapitres à la fois.

À ce jour, force est de constater qu’ils restent déterminés dans leur volonté de réduire nos salaires.

Il s’agit d’une politique patronale antisociale comme il en existe dans d’autres secteurs d’activité.

Qu’ils obtiennent quelques pourcents de diminution de nos salaires, ce sera toujours cela de gagné pour eux et autant de perdu pour les ouvriers et techniciens.

Ils continuent de tergiverser et tentent de faire surseoir aux négociations :
«  qu’une étude soit menée sans tarder par le Centre National de la Cinématographie, afin de défnir au plus près la notion de « film fragile »,

que soit chiffré les financements nécessaires afin de rémunérer l’ensemble des salariés de la production sur la base des salaires et majorations de l’actuelle convention collective non étendue. »

Notre syndicat s’est opposé catégoriquement à cette étude sous l’égide du CNC, et considère que les négociations salariales, les négociations de la Convention collective ne concernent pas le CNC mais seules les organisations syndicales de salariés et les organisations de producteurs seules.

Enfin, s’il est exact que, sur un certain nombre de films, les salaires minima actuels ne sont pas respectés, notre revendication est de les faire respecter et appliquer sur tous les films SANS EXCEPTION, et non d’envisager, quelle qu’en soit la forme, un abaissement des salaires.

Dans ces conditions, nous ne pouvons que prendre acte de cette situation et préparer de nouvelles actions de grève pour contraindre l’ensemble des syndicats de producteurs présents autour de la table à un Accord sur la base de nos revendications.

Comme les ouvriers et techniciens en ont exprimé la volonté, l’appel à la grève se déroulera sur plusieurs jours reconductibles.

OUVRIERS, TECHNICIENS,

LES PRODUCTEURS DOIVENT RESPECTER  :

NOS MÉTIERS, NOS QUALIFICATIONS, NOS RESPONSABILITÉS PROFESSIONNELLES,

RESPECTER LES NIVEAUX DES RÉMUNÉRATIONS QUI Y SONT ATTACHÉES.

Paris le 16 mars 2007

LE SYNDICAT
   
Revue de presse(Une expression artistique a nulle autre pareille)
    ÉCRAN TOTAL, pour son numéro 1000 paraissant le 11 juin 2014, a décidé de demander à un certain nombre de personnalités, dont le Dél ...

CINÉMA PUBLICITÉ
   
Salaires(Salaires minima au 1er juillet 2021)
Convention collective de la Production cinématographique et et de film p ...

   
Texte de la convention(TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE DU 19 JANVIER 2012)
  CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE SIGNÉ LE 19 JANVIER ...

Réglem… CNC
   
Emploi(Tribune : mettre fin a l'expatriation economique du tournage des films d'initiative francaise)
    Texte sous format pdf   - où le financement des films est assuré par la France, Ce ...

PRODUCTION AUDIOVISUELLE
   
SALAIRES(Salaires minima conventionnels Production audiovisuelle au 1er aout 2018)
________________________________ ...

TÉLÉVISION
   
CONV COLLTVE ENTREPRISES TECHNIQUES(Grilles des salaires minima garantis en vigueur)
Convention collective des Entreprises Techniques au Servic ...

   
Conv Colltve Entreprises techniques (Negociation d'une revalorisation des salaires minima)
Prestation de service pour la Télévision Négociations relatives à la revalorisation des salaires minima   Le Ma ...

RÉPONSES JURIDIQUES
   
Decompte de la duree individuelle du travail(Delivrance du decompte individuel)
 DEVENIR MEMBRE DU SNTPCT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET DE FILMS PUBLICITAIRES& ...

   
Journee de solidarite(Journee de solidarite 2019)
JOURNÉE DE SOLIDARITÉ pour les techniciens intermittents multi-employeurs ? Lire au format pdf La loi prévoit que ...

   
Bulletins de paie(Bulletins de paie dematerialises)
 DEVENIR MEMBRE DU SNTPCT BULLETINS DE PAIE DÉMATÉRIALISÉS ? SOUS FORMAT PDF OUVRIERS, TECHNICIENS, ARTISTES, Une t ...

   
Jours feries(Paiement des jours feries chomes)
Aux ouvriers, aux techniciens, aux artistes, Pour information, vos droits : REPOS DES JOURS FÉRIÉS ? Texte sous format pdf ...

CINÉMA D’ANIMATION
   
Lettres syndicales special animation(Lettres syndicales special animation)
            Production de films d’animation LA LETTRE SYNDICALE Numéros spéciaux animation   Spéc ...

   
Salaires(Salaires minima conventionnels Production de films animation a compter du 1er jan 2021)
Convention collective de la Production de films d’ ...

Assedic
   
Negociations 2020(ANNEXE VIII : une reforme de la reglementation s impose en urgence)
COMMUNIQUÉ ANNEXE VIII DU RÈGLEMENT D’ASSURANCE CHÔMAGE : des réformes s’imposent en urgence afin de rétablir le versement d ...

   
Negociations 2017(L Annexe VIII doit etre renegociee)
   DEVENIR MEMBRE DU SNTPCT ASSEDIC - ANNEXE VIII L’Accord conclu en 2016 doit être renégocié    Bo ...